Femme et mule par la douceur, âne et valet par la rigueur(Expression populaire)
Ressources
Diaporama

Salon Agriculture Paris

Agenda
Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
S'abonner
Se désabonner
Captcha
Recopier le code :
Donkey skin

Choisissez votre skin

Education - Comportement de l'âne

Caractère

intelligent, réfléchit mais lentement... Très bonne mémoire Il apprend vite, et pour toujours, les "mauvaises habitudes", aussi curieux mais prudent.

Joueur, quand il est en bonne santé calme et non violent (sauf si nécessaire et urgent)

Disponible et attentif vis à vis de l'homme.

Capable de rancunes "L'âne a horreur des despotes".

Psychologiquement stable en général, il peut devenir un vrai "cas social" s'il est mal élevé, et dans ce cas, parfois dangereux.

Sens

son ouïe est très bonne. Ses oreilles très mobiles captent les sons dans toutes les directions. Il n'aime pas qu'on les lui touche.

Pour sa vision, il ne voit pas comme nous. Ses yeux sont placés sur le côté. Il a une vision latérale monoculaire, perçoit mal la profondeur de champ mais repère facilement ce qui bouge. Il a une vision binoculaire devant lui. Il ne peut pas voir ce qui se passe juste derrière lui ou sur son dos, mais il le sait car il entend, et tourne la tête.

Son odorat est très bon. Le flehmen (bout du nez pincé et retroussé) affine son odorat, et en particulier permet la perception des hormones dans les urines ou crottins de l'un ou de l'une.

Pour le toucher, les poils du bout du nez sont de véritables antennes. Poils et peau sont sensibles. Pas les crins (ce ne sont pas des cheveux). Il a un sens de l'orientation remarquable et perçoit certains dangers (eau profonde, présence d'un autre animal, etc.) comme votre humeur. L'âne n'a pas de voix, ni de cri de douleur. Le braiment se fait avec le nez.

Ses relations avec vous

vous devez être le chef respecté. Il ne doit pas vous considérer comme un de ses congénères, ses jeux ou pulsions seraient très dangereux pour vous ou tout autre bipède. Un coup de pied (toujours très vif et bien ajusté) ou un coup de dents peuvent être très graves.

Il se sent responsable de vous comme il l'est de ses copains ânes. Certains refus ou blocages sont simplement liés à son sens de la "protection" et à sa prudence.

Il aime que l'on s'occupe de lui (pansage, promenade, travail).

Il reconnaît votre voiture.

Ses relations avec les autres ânes

il a le sens de la famille et du groupe social. Il a conscience de son troupeau.

Les rapports hiérarchiques ne sont pas très marqués quand le troupeau est équilibré. Avant qu'il le soit, il faut qu'un âne montre ses capacités et soit accepté comme chef. Les bagarres entre mâles peuvent être mortelles.

On constate souvent des groupes de "copains ou copines", pas toujours très stables, mais certaines amitiés asines sont indestructibles.

Certaines personnalités "âne" sont capables de peines et de joies affectives vis à vis de leurs congénères (rare, mais les conditions peuvent l'être aussi).

Ses relations avec les autres animaux

l'âne est loin d'être indifférent aux chiens. A priori, il n'aime pas. Il n'en supporte pas un dans son pacage. Mais tous les ânes savent faire la différence entre le chien de la maison et un chien étranger, et certains ânes ont un bon copain chien à défaut.

Pas de problème particulier avec chats, poules, etc. (si mis en présence très jeune).

Attention aux bêtes à cornes (chèvres, vaches) qui, elles, pourraient être dangereuses.

En pacage, les équins mangent les refus des bovins et vice versa.

Votre attitude vis à vis de l'âne

le respecter en tant qu'âne, il n'est ni votre enfant, ni un nounours en peluche, ni un esclave, ni un objet.

Le laisser tranquille quand il mange ou qu'il se repose. (pas d'enfants criant et courant dans son pacage). Le sortir de son pacage pour s'occuper de lui ( pansage, bâtage,...).

Rester calme, ne pas crier, ni s'énerver, et surtout pas s'affoler: cela lui fait peur et le bloque. Parler toujours, chantonner, il aime savoir ce qui se passe autour de lui.

Se mettre à sa place pour apprendre à "penser âne".

Être juste dans sa logique à lui et dans son sens de l'équité.

Pour féliciter : récompenser, rassurer : la main caresse et la voix est douce.

Pour gronder : un cri bref, un geste brusque, cela suffit en général.

A faire :

  • manipuler les jeunes très tôt et progressivement: caresses puis pansage + habituer à donner les pieds, à rester attaché, à marcher à la longe sans tirer ni dépasser.
  • Secouer le seau de grain et appeler toujours avec le même appel avant de donner la ration (appel = gourmandise).
  • En cas d'escapade, donner une récompense "à la maison".
  • Demander la même chose toujours de la même façon.
  • Donner la ration dans une gamelle par terre.

A ne pas faire :

  • donner une gourmandise à la main chaque fois qu'on va voir les ânes (risques de morsures). Jouer avec un ânon (qui se prendrait par la suite pour un bipède).
  • Gronder après coup (il ne comprendrait pas).

"On ne dresse pas un âne, on l'éduque".

 

Daniel Conan, élevage Cotent'âne, carnet de stage (formation d'ânier 1997 à l'Ânerie F46090)


Date de création : 20/08/2009 ~ 22:27
Dernière modification : 11/11/2009 ~ 15:32
Catégorie : Education

Imprimer l'article Imprimer l'article

Connexion...
 Liste des membres Membres : 160
membres 5 derniers membres :
PetitAne    tx50    camille    domi    eric13680   

Votre pseudo :

Mot de passe :

[ Mot de passe perdu ? ]

[ Devenir membre ]


  Membre en ligne : 0
  Anonymes en ligne : 20

Total visites : Total visites :  2491234  
Tchat privé
Vous devez être connecté(e) en tant que membre pour accéder au Tchat de l'Asinerie du Net.
Sondage
Combien d'ânes possédez-vous ?
 
1 âne
2 ânes
3 ânes
4 ânes
5 ânes
6 ânes ou plus
Résultats
Ephéméride
Lundi
29
Mai 2017

Bonne fête à tous les :
Aymar


C'était aussi un 29 Mai
1953

Edmunt Hilary est le premier homme à parvenir en haut de l'Everest.


Né(e) un 29 Mai 1945
Catherine Lara

Google Translator
^ Haut ^