Il n’y a pas d’ânesse qui ne trouve son âne(Expression populaire)
Ressources
Diaporama

Des ânes à Marrakech (Maroc)

Agenda
Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
S'abonner
Se désabonner
Captcha
Recopier le code :
Donkey skin

Choisissez votre skin

Culture - L'âne au coeur de l'histoire

De l'Antiquité à nos jours, l'âne exerce une telle influence qu'il s'illustre dans la culture sous plusieurs images. Sacré pour certains, méprisé par d'autres, on a fait de lui un personnage de contes et de légendes, une entité parfois à la mauvaise réputation, un bouc émissaire sujet à toutes sortes de fables, car en réalité l'âne a "bon dos". Pourtant, véritable source d'inspiration, il nous livre ses secrets d'âne, nous renvoyant parfois une image ancrée à l'humanité comme un miroir à double face.

Qualités ou défauts, l'âne est bien un reflet de la société au travers des âges, car depuis plus de cinq mille ans il accompagne les hommes sans ménager sa peine, et d'aussi loin que l'on peut remonter dans le temps, certaines caractéristiques morphologiques ou participations font qu'il reste lié étroitement à la culture.

Souvent sujet de légendes ou balivernes, son image est pourtant souvent salie. Bête, têtu ou méchant, parfois il représente la colère ou le danger. Les ânes rouges de l'Égypte ancienne incarnaient le maléfice si d'aventures les âmes en route vers l'au-delà le rencontraient. Une superstition qui s'explique, car dans ce cas les auteurs évoquent certainement l'Hémione, ce demi âne à la robe rouge, si difficile à dresser.

Sur l'île de Ré, les fameux ânes à 'culottes' sont utilisés à diverses tâches, notamment la pêche à la crevette. Attelage montagnard dans les pyrénées. L'âne est utilisé pour guider plus que pour tirer.

Mais au-delà du mythe ou de la légende, des histoires ou des interprétions qui se suivent et ne ressemblent pas, la réalité est là. Dans la mythologie grecque ou plus précisément mysienne, les ânes par milliers furent sacrifiés au nom de Priape, fils de Jupiter et de Vénus, dieu de la fécondité abandonné par Vénus. Par la suite, la dérive légendaire voulut que l'âne de Priape soit affublé d'un membre sexuellement démesuré... Enfin, d'après la légende grecque et romaine, Apollon, fils de Jupiter, aurait puni le roi Midas en l'affublant de grandes oreilles, car ce dernier préférait la flûte d'un rival (Pan), nous rappelant d'ailleurs le bonnet d'âne distribué naguère dans nos écoles.

Chez les Romains, l'âne de Bacchus (monté en réalité par Silène son fidèle serviteur) transporte des vases emplis d'alcool. Résultat ? En associant plaisir du vin et plaisirs terrestres, il devient, malgré lui, compère de débauches. En revanche, "Les Vestalia" fête romaine en l'honneur de la déesse Vesta, fille de Jupiter et Rhée, célébrée le 8 et 9 juin, redore son blason en mettant en avant des processions d'ânes couronnées de fleurs.

Terre cuite. Terre cuite originaire du Mali.

Prix de littérature ?
Certains ouvrages très anciens sont consacrés à l'âne, mais sont souvent orientés vers la dérision.

Une histoire d'une richesse exceptionnelle...

Le célèbre Homère, grand poète de l'Antiquité, né environ 900 av. J.-C., auteur entre autres du célèbre poème "L'Iliade", tableau émouvant du siège de Troie, transforme Ajax (vaillant combattant après Achille) en âne au moment où celui-ci, perdant la raison, se jette sur les troupes de sa propre armée... Plus récemment, l'écrivain latin Apulée, né en Afrique vers 128 après notre ère, choisit le titre original "Des Métamorphoses ou l'âne d'or" d'un roman (11 livres) qui fit sa réputation en retraçant les mœurs de l'époque.

Au Moyen âge, Jean Buridan, docteur en philosophie, a laissé de nombreuses fables attachées aux traditions populaires, dont "L'âne de Buridan" représentant quelqu'un qui ne sait pas se décider, car l'âne pressé par la faim et la soif se laissa mourir entre une mesure d'avoine et un seau d'eau... À la Renaissance, le philosophe italien, Giordano Bruno, immortalise l'âne en modèle d'érudition. Coupable d'hérésie, il fut brûlé à l'âge de 50 ans. Enfin, en 1694, Charles Perrault lance le fameux conte "Peau d'âne", repris d'ailleurs au cinéma avec succès, comme l'âne du serviteur Sancho Pacha dans le célèbre roman d'aventures de "Don Quichotte". Devenu célèbre, l'âne vedette atteint son apogée également en 1956, grâce aux recueils de poèmes de l'auteur espagnol Juan Ramon Jiménez "Mon âne et moi" qui obtient un prix Nobel de littérature.

A Berk, les malades étaient promenés sur la plage dans des voitures spéciales tirées par un âne. Le lait d'ânesse est utilisé depuis la nuit des temps.

Interprétations picturales...

Au-delà de la caricature d'âne fou, ignorant ou monture du pauvre, les écritures bibliques permettent à l'âne de retrouver une plus juste valeur à travers plusieurs citations revalorisant et revendiquant sa gentillesse, son courage et son dévouement pour l'homme. Les récits ou des poèmes laissent également une large place à l'art pictural. Le peintre italien, Giotto di Bondone, au XIVe siècle illustre très sérieusement, dans la chapelle Scrovegni, la fuite de l'enfant jésus en Égypte juché sur un magnifique âne gris.

Tantôt symbole de sagesse et de douceur, l'âne est pourtant souvent raillé, car on se moque de ses grandes oreilles. Michel Ange métamorphose, sous son pinceau, les hauts fonctionnaires en ânes pour se moquer du clergé et retrace une nouvelle fois l'histoire du roi Midas et ses grandes oreilles. Au XIXe siècle, l'âne bateleur, véritable personnage de la commedia dell'arte, s'impose à la tête du cortège de Polichinelle. Nombres de gravures imposent sa caricature. Dessiné par les fabulistes, croqué par les étudiants, il reste le symbole de l'ignorance, très présent pendant les fêtes médiévales en dirigeant, costumé, les fous du roi.

Ne s'effrayant pas du bruit des bombes, les ânes ont servi aux ravitaillement des soldats dans les tranchées. Les mules ont été utilisées en Europe dans les différentes armées. Les mules se sont rendues célèbres par leur utilisation dans l'armée suisse.

Même constat, au début du siècle, pour l'âne écolier, stigmatisé par Hachette, les bonnets d'ânes faisant la couverture des fascicules d'orthographe.

En revanche, quant il s'agit services rendus, l'âne respectable pose avec les femmes de marins bretons, normands... les fermiers ou les gens de la ville et s'illustre sur de multiples photographies transportant poissons, victuailles... convoyant familles à l'église ou au marché. Immortalisé sur les archives, aux quatre coins du monde, on le voit œuvrer aussi aux champs pour les petits travaux de labour. Notons l'aquarelle du peintre François Flameng montrant l'importance du rôle de l'âne dans les tranchées de la Guerre 14-18, pour transporter soupe et munitions. Ouvrages, romans, poèmes, contes, art pictural... si l'âne est partout, il apparaît sur des monnaies grecques, gauloises, représente le blason de certaines armes de familles nobles du Moyen âge, fusionne aussi avec les bronzes animaliers du XIXe siècle. De tous temps, il poursuit son chemin en se faisant remarquer par des artistes de secteurs différents. L'opéra d'Offenbach, théâtres, chansonniers, marionnettistes, poètes de notre temps... Tout le monde s'intéresse au petit âne, et en s'inspirant de la période biblique, les sculpteurs l'érigent également haut et fort.

Gravure ancienne : l'âne a été utilisé dans tous les pays du monde. Statuette en bronze originaire d'Afrique. Une mosaïque de la villa romaine de Casale (sicile), datant du IIIe siècle apr. J.C.

Certains moines travaillent le chêne massif en illustrant l'âne monté par Jésus (visible dans l'Église de Varenne en Croix (Somme). Même découverte religieuse, au musée de Colmar ou dans une abbaye du Tarn et Garonne où des statuettes représentent l'arrivée de Jésus à Jérusalem... Également visible sous les chapiteaux d'églises, le travail des vitraux retrace l'histoire de l'âne dans la bible. Sculpté dans la pierre, il s'érige encore dans les plus grandes cathédrales françaises. Acteur principal de la crèche, de nombreuses peintures ou sculptures l'illustreront. Enfin, un tel débordement culturel a certainement sa raison d'être, car l'âne fait bien partie intégrante de l'histoire de l'humanité même si souvent "il a bon dos".

Sa douceur, sa simplicité et son humilité ont servi l'homme sans relâche jusqu'à aujourd'hui, mais surtout véritable personnage biblique par la force du courant religieux, compagnon de Jésus de la crèche jusqu'à son entrée dans la ville sainte, l'on ne peut évoquer l'Equus asinus sans penser à sa présence avec le Christ. Une présence qui lui vaut son entrée dans l'histoire pour s'illustrer dans la culture légendaire au pays des grandes oreilles. Une légende parfois exacerbée où l'âne a la place que l'on veut bien lui donner...

Comme dans d'autres régions de France, c'étaient souvent les femmes qui menaient les ânes. Image traditionnelle de vendeuses de lait. L'âne remplace parfois les rennes du Père Noël dans les images traditionnelles. Un des livres les plus complets écrit exclusivement sur l'âne : une rareté.

Citations d'auteurs...

A toutes les époques, la plupart des auteurs qui s'intéressent à l'âne, ne l'ont pas ménagé. Symbole de l'ignorance, entêté et méchant, sujet à moqueries affublé de ses grandes oreilles... Dans l'ensemble, proverbes, citations ou maximes ne le mettent pas souvent en valeur :

  • "Dans les temps anciens, il y avait des ânes que la rencontre d'un génie faisait parler. De nos jours, il y a des hommes que la rencontre d'un génie fait braire." Victor Hugo.
  • "C'est toujours l'âne qui brait le plus fort qui est le plus racé ; la bêtise est tonitruante." Malcom de Chazal.
  • "Les ânes préfèrent la paille à l'or." Héraclite, VIe siècle av. J.-C.
  • "Le plus ânes des trois n'est pas celui qu'on pense." Lafontaine, Le meunier son fils et l'âne.
  • "Nul ne sait mieux que l'âne où le bât blesse." X., proverbe du Moyen âge.
  • "Si vous donnez de l'avoine à un âne, il vous le paiera d'un coup de pied." X., proverbe du Moyen âge.


Date de création : 20/08/2009 ~ 13:36
Dernière modification : 24/01/2010 ~ 11:25
Catégorie : Culture

Imprimer l'article Imprimer l'article

Connexion...
 Liste des membres Membres : 154
membres 5 derniers membres :
confinate    mado12    jellybean    brini09    Choucho   

Votre pseudo :

Mot de passe :

[ Mot de passe perdu ? ]

[ Devenir membre ]


  Membre en ligne : 0
  Anonymes en ligne : 13

Total visites : Total visites :  2677432  
Tchat privé
Vous devez être connecté(e) en tant que membre pour accéder au Tchat de l'Asinerie du Net.
Sondage
Combien d'ânes possédez-vous ?
 
1 âne
2 ânes
3 ânes
4 ânes
5 ânes
6 ânes ou plus
Résultats
Ephéméride
Vendredi
24
Novembre 2017

Bonne fête à toutes les :
Flora


C'était aussi un 24 Novembre
1951

A bord de La Calypso, Cousteau entame son 1er voyage d'exploration des océans.


Né(e) un 24 Novembre 1958
Alain Chabat

Google Translator
^ Haut ^